Week-end en gîte d’étape : les éléments à considérer avant votre départ

Margaux Gimenez
Écrit par Margaux Gimenez

Passionnée par l'univers de la maison, de la décoration, du jardinage et même du bricolage, je vous partage des astuces sur ce blog.

Vous souhaitez passer un week-end au vert, loin du stress et du bruit de la ville ? Vous souhaitez alors jouer la carte de la location d’un gîte d’étape. C’est un excellent choix, en sachant que c’est une formule d’hébergement aussi économique que conviviale vous permettant de profiter pleinement de la nature tout en rencontrant d’autres voyageurs. Un gîte vous fait en plus profiter de tout le confort dont vous avez besoin et vous apporte une certaine sécurité. Bien avant de faire vos valises, vous devez considérer un certain nombre de points pour que votre séjour se déroule sans encombre et en toute sérénité. Découvrez ces détails tout au long de cet article.

Prenez connaissance du contrat de location de votre gîte d’étape

Se trouvant généralement le long des itinéraires de randonnée, notamment dans un village, une ferme, un refuge ou à la montagne, un gîte d’étape est un hébergement touristique destiné à un accueil de groupe. Il est pensé spécialement aux randonneurs, pèlerins, pédestres, cyclistes, cavaliers qui effectuent un circuit au cœur de la nature. Il propose en général des chambres communes ou privées.

Pour ce qui est des services, ceux-ci sont habituellement basiques. Nous ferons le point dessus plus loin dans cet article. On trouve ces gîtes dans chaque région. Que vous souhaitiez alors passer votre séjour nature à la campagne, à la mer, à la montagne, vous trouverez certainement un gîte d’étape qui correspond à vos besoins.

Avant de procéder à la réservation, informez-vous sur le contrat de location saisonnière puisque c’est le type de contrat proposé par les gîtes d’étape. Ces établissements y ont recours pour formaliser les modalités du séjour et protéger les parties dans l’éventualité d’un litige.

Vous trouverez toutes les informations concernant celui-ci sur un site de gestion des réservations et promotion des gîtes et chambres d’hôtes. Quoi qu’il en soit, un contrat de location saisonnière contient en général une multitude d’informations. On cite notamment :

  • l’identité et les coordonnées du gîte et du locataire (vous),
  • la description du logement et ses différents équipements,
  • la durée de la location,
  • les dates d’arrivée et de départ,
  • le montant de la location et les éventuelles taxes,
  • les conditions générales de location,
  • les obligations des parties,
  • les annexes réglementaires ou autres qui complètent l’information du locataire…

Avant de signer ce document, prenez le temps de le lire attentivement et de vérifier que tout est conforme à ce que vous attendez. Si vous avez des demandes particulières ou si quelque chose n’est pas clair, n’hésitez pas à questionner le propriétaire du gîte.

Location gîte d'étape pour week-end

Vérifiez les équipements et les services proposés par le loueur

Un gîte d’étape est une maison d’hôtes aussi simple que fonctionnelle. Il offre en général le minimum nécessaire pour y séjourner confortablement pendant une ou plusieurs nuits. Ce genre d’établissement est constitué d’une ou plusieurs chambres communes équipées de lits superposés ou individuels, d’une salle de bain partagée, d’une cuisine équipée, d’un espace commun avec une table et des chaises confortables.

Il peut en plus mettre à disposition de ses clients des chambres individuelles. Celles-ci sont plus calmes, plus confortables et donc plus chères que les dortoirs collectifs. Ces chambres sont munies d’un lit simple, double ou superposé, d’une table de chevet avec une lampe, d’une commode ou d’une armoire, d’un chauffage… Une salle de bain et des toilettes privatives complètent ces chambres individuelles qui sont en général réservées aux familles avec enfants.

Hormis le couchage, un gîte d’étape propose le plus souvent une formule demi-pension, incluant le petit-déjeuner et le dîner. Il sert les repas à des horaires fixes et les adapte aux besoins des clients. Si ces derniers veulent cuisiner eux-mêmes, ils n’ont qu’à profiter de la cuisine équipée disponible au sein de l’établissement. Certains hébergements proposent aussi un panier pique-nique. C’est une option qui peut être très pratique lorsque vous prévoyez de partir en randonnée toute la journée.

Pour ce qui est des serviettes de toilette, elles sont bien souvent fournies par le gîte ou disponibles en location. Le même établissement est équipé d’un système de chauffage adapté au climat local : poêles à bois, radiateurs électriques, couvertures chauffantes… Certains hébergements peuvent proposer des services ou des équipements supplémentaires, comme la télévision, le wifi, le linge de lit, le ménage, les jeux de société, les jeux de cartes, le transport des bagages… Il est utile de vérifier ce que l’établissement met à votre disposition et ce que vous devez apporter ou payer en plus pour éviter les mauvaises surprises. Vous trouverez toutes ces informations sur son site internet.

Vérifiez s’il y a des frais supplémentaires à payer

Le coût de location d’un gîte d’étape dépend de plusieurs facteurs. Le premier est la saison. Le tarif varie en effet selon la période de l’année, mais aussi en fonction de l’offre et de la demande. Il est plus bas en basse saison (hiver, hors vacances scolaires) et plus élevé en haute saison (vacances scolaires, été).

Le deuxième est la capacité du gîte : le nombre de personnes que le gîte peut accueillir influe sur le prix. Vous paierez plus cher si vous choisissez une chambre individuelle. Le troisième est la situation géographique du gîte : certains lieux sont plus prisés que d’autres et donc plus chers. Le quatrième est les services proposés par le gîte : plus il y a de services inclus dans la formule, plus le prix augmente. Le cinquième est le label du gîte : les établissements labellisés sont généralement plus chers que ceux qui ne le sont pas.

Le prix final peut inclure ou non certaines charges comme l’eau, l’électricité, le chauffage, la taxe de séjour, le wifi… Il est ainsi conseillé de bien vérifier le détail du prix avant de réserver. N’hésitez pas à demander au gîte une liste détaillée des frais supplémentaires à payer sur place ou au moment de votre départ.

Faites des recherches sur la région avant de partir

Un gîte d’étape est souvent situé dans un cadre naturel ou rural, qui offre toute une panoplie de possibilités d’activités et de découvertes. Que vous soyez amateur de cyclisme, de randonnée pédestre, de pêche, de gastronomie, de patrimoine culturel ou simplement de beaux paysages… Vous y trouverez certainement votre bonheur si vous souhaitez passer un bon moment dans la nature.

Avant de réserver, prenez le temps de vous renseigner sur les attractions locales. Cela vous permettra de savoir si la région correspond à vos envies et de bien organiser vos visites ainsi que votre itinéraire. Vous pouvez consulter le site internet des offices du tourisme ou vous baser sur les guides spécialisés en ligne pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin. Vous pouvez aussi visiter directement le site officiel de la région.

Tenez compte des besoins imprévus

Pour que votre week-end en gîte d’étape se déroule sans encombre, il est important de penser aux imprévus. Veuillez vous informer sur les moyens d’accès aux soins médicaux dans la région où se trouve votre gîte.

Notez également tous les numéros utiles en cas d’urgence. Prévoyez suffisamment de provisions pour les randonnées et les activités outdoor. Il est aussi recommandé de souscrire une assurance qui couvre les frais médicaux, le rapatriement ou l’annulation de votre séjour en cas de force majeure.